Partagez | 
 

 La séduction est un art qu'il faut maîtriser. (Déa :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Penny Watson
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 738

Message#Sujet: La séduction est un art qu'il faut maîtriser. (Déa :3)   Sam 29 Sep - 20:11

Cet instant où nous sommes devenus parents.
La séduction est un art qu'il faut maîtriser.
Depuis que Dorothy était dans sa vie, Penny était sur un petit nuage clairement. Elle était la plus heureuse des mères, elle se sentait tout simplement comblée en compagnie de sa fille et de l’homme qu’elle aimait, le père de sa fille. Ils formaient une si belle famille, une belle et heureuse famille. Mais... quand même, on ne pouvait pas dire que Penny était en overdose d’énergie depuis la naissance de la petite fée, bien au contraire. Et même s’ils étaient deux pour s’occuper de la petite et adorable fée (et pleine d’énergie, et coquine à souhait), ça n’avait véritablement rien d’évident. Encore moins depuis que Dorothy avait la possibilité de se téléporter. C’était un pouvoir vraiment utile, mais particulièrement usant pour les jeunes parents. En plus de ça, Penny ne pouvait pas s’empêcher de constamment s’inquiéter. Et pas seulement pour Dorothy d’ailleurs. Depuis le jour de son accouchement, enfin en réalité depuis le jour où Andrew était rentré blessé d’une chasse... elle s’inquiétait énormément pour son petit ami. Elle ne savait pas s’il avait cherché à arrêter de nouveau le vampire qui s’en était pris aux parents de Déa et même si elle comprenait qu’il devait le faire, elle craignait tant qu’il lui arrive quelque chose. Ils n’en parlaient pas vraiment en plus, sans que Penny ne sache pourquoi. Et donc, sans pouvoir s’en empêcher, la jeune femme s’inquiétait pour l’homme qu’elle aimait.

Et Penny avait juste eu besoin d’une pause. Bon, ce n’était pas rare que la jeune femme laisse Dorothy à Andrew, c’était le cas dès qu’elle quittait la maison. Mais là, la fée avait juste eu envie de passer un peu de temps en compagnie de sa meilleure amie, de profiter de la présence de Déa et de ne plus être une maman et petite amie, mais juste une jeune femme qui allait passer du bon temps. Elle osait croire que ça ferait aussi du bien à Déa, de juste penser à elle. Et donc, elles allaient penser à elles ensemble. Il y avait de forte chance que Léo aille rejoindre son ami et sa filleule ce qui allait sans doute contenter tout le monde. Et en attendant, Penny arrivait donc chez Déa.

« Prête pour une soirée entre femme adulte ? »
Demanda-t-elle quand Déa lui ouvrit la porte de l’ancienne maison où elle avait vécu avec la sirène.

Elle avait le sentiment que c’était hier qu’elle avait quitté cette maison pour aller vivre avec Andrew et en même temps, il s’était passé tant de chose. Et elle n’avait pas envie de changer la moindre chose d’ailleurs, tout était parfait comme c’était (à quelque menue détail, mais Penny n’avait aucune envie de se prendre la tête). Sa vie était simplement parfaite parce qu’elle était avec l’homme qu’elle aimait, parce qu’elle avait la fille la plus adorable du monde (mais qui allait clairement les faire tourner en bourrique quand même). Et elle l’était d’autant plus qu’elle pouvait aussi passer du temps rien qu’en compagnie de sa meilleure amie.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Déa Stark
Messages : 1218

Message#Sujet: Re: La séduction est un art qu'il faut maîtriser. (Déa :3)   Sam 29 Sep - 20:33


La séduction est un art qu'il faut maîtriser.
R

ien de mieux qu'une soirée entre filles. Bon, il y avait peut-être mieux, mais aux yeux de Dea, parmi ses choix pour passer une bonne soirée, ce dernier figurait en très bonne place sur la liste. La jeune femme avait hâte de passer du temps avec Penny. Ce n'est pas qu'elles n'en avaient plus l'occasion, loin de là, mais souvent, il y avait ou Andrew, ou Dorothy, et elles n'étaient donc pas aussi libres qu'elles le devraient. Déa, pour la peine, avait fait le ménage (bon, le fait de ne pas vivre seule l'aidait tout de même à être un peu moins bordélique, même si Léo et elle pouvaient parfois se laisser aller) et préparé le dîner. Elle savait qu'elle ne pouvait pas rivaliser avec les talents culinaires de sa meilleure amie, mais elle allait faire de son mieux pour soutenir la comparaison quand même. Et puis dans le pire des cas, elle avait prévu suffisamment de boissons pour faire passer le tout. Alors, quand Penny arriva devant sa porte, Déa l'accueillit avec le sourire le plus radieux.

-Ca dépend
, répondit-elle en invitant la jeune femme à venir s'installer dans le salon. Si soirée entre femmes adultes signifie causer layette et factures, je passe mon tour, affirma-t-elle tout en sachant pertinemment qu'il n'en était pas question. Oh, ce n'était pas vraiment que ça la dérangeait de parler de Dorothy, d'autant plus qu'elle était parfaitement gaga de cette petite, mais elle était certaine que ça lui ferait du bien de passer une soirée où elle n'aurait pas à tenir le rôle de mère mais seulement le rôle de femme. Par contre... D'un geste théâtral, elle leur servit deux verres de vin (maintenant que son amie pouvait de nouveau boire, il fallait qu'elle en profite, qui sait combien de temps s'écoulerait avant que ne lui vienne l'envie de pondre un deuxième marmot) et les fit tinter l'un contre l'autre. Si ça veut dire boire des boissons d'adultes en échangeant des potins d'adultes, là ça me parle. Elle but une gorgée de son verre, un sourire mutin aux lèvres. Tu sais, "soirées entre femmes adultes", ça pourrait prêter à confusion.

Elle avait dit cela sur le ton de l'humour, parce que c'était bel et bien de l'humour, évidemment. Mais au moment de prononcer cette phrase, elle ressentit quelque chose d'étrange, le genre de sensations qui l'envahissaient quand elle exerçait son pouvoir de séduction, un rien à peine perceptible, mais qui lui garantissait qu'il fonctionnait. Sauf qu'elle n'avait rien demandé à personne, en l'occurrence (il ne manquerait plus que ça). Oh oh... Bon, si ça se trouve, ce n'était qu'une impression, c'était même sûr, ce pouvoir là dépendait de son contrôle. Au mieux, ce serait une fraction de seconde anecdotique...




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Penny Watson
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 738

Message#Sujet: Re: La séduction est un art qu'il faut maîtriser. (Déa :3)   Mer 5 Déc - 16:38

Cet instant où nous sommes devenus parents.
La séduction est un art qu'il faut maîtriser.
Ça dépendait de la définition de soirée entre femme adulte. Forcément, si ça signifiait parler de soucis d’adulte, de facture, de problème d’adulte, des enfants… ce n’était pas aussi passionnant que quand on pouvait juste profiter d’une soirée entre adulte sans soucis en fait. Non, pas que Dorothy soit un souci, loin de là, Penny était une femme comblée avec sa fille, son petit ami, cette famille un peu bancale qu’ils avaient, mais qui lui semblait juste parfaite telle qu’elle était. Penny était donc parfaitement heureuse dans son rôle de mère, avec sa petite fée pleine de… vie. Mais quand même, la fée ne pouvait qu’espérer avoir une soirée entre femme, entre fille, sans se soucier de ce qu’il y avait à la maison, de ce qu’elle devait gérer au quotidien. Un moyen, comme un autre, de souffler un peu. Et ce soir, elle avait vraiment envie de penser uniquement à elles et juste à elles. Ça faisait si longtemps qu’elles n’avaient pas eu l’occasion de passer du temps qu’ensemble. Ces derniers temps, dès qu’elles se voyaient, Dorothy était présente, ou Andrew, ou Leopold. Bref, là, il n’y avait que Penny et Déa et c’était parfait comme ça.

Penny ne perdit pas son sourire alors que Déa leur servait du vin – depuis le temps qu’elle n’avait pas pu en boire, elle était quand même heureuse d’avoir passé cette étape, Penny avait adoré sa grossesse, mais c’était bien mieux maintenant –, jusqu’à ce qu’elles trinques toutes les deux, à une soirée où elles allaient pouvoir boire des boissons d’adultes et échanger des potins d’adultes. En tout bien, toute honneur, malgré la remarque de sa meilleure amie.

« Pas de ça entre nous voyons. » Répondit-elle dans un sourire, quand Déa mentionna le fait que ça pouvait prêter à confusion. Il était évident que rien ne pouvait porter à confusion quoi que ce soit entre les deux meilleures amies. Déa était comme une sœur pour Penny, ce n’était pas pour rien qu’elle était la marraine de sa fille d’ailleurs.

Une sœur particulièrement belle cela-dit. Et qu’elle aimait plus que tout, mais ça c’était normal. Qu’elle avait envie de voir la plus heureuse possible, qu’elle avait envie de combler le plus possible. Rien d’anormal donc, mais quand même… Déa était en toute beauté. Penny savait bien qu’elle était belle, ce n’était pas une nouveauté, mais il y avait quelque chose ce soir qui faisait qu’elle la trouvait encore plus belle que jamais. À se demander si elle avait fait des efforts pour elle ? La fée ne put s’empêcher de l’espérer en tout cas. C’était bête, sans doute, mais elle avait envie que Déa soit belle ce soir.

« Je t’ai déjà dit à quel point je te trouvais magnifique ? »
Dit-elle alors, soudainement, ses yeux tournaient vers ceux de sa meilleure amie. Elle ne savait même pas pourquoi elle lui disait ça finalement, mais elle le faisait, elle en avait besoin.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Déa Stark
Messages : 1218

Message#Sujet: Re: La séduction est un art qu'il faut maîtriser. (Déa :3)   Mer 5 Déc - 19:33


La séduction est un art qu'il faut maîtriser.
D

éa le perçut immédiatement, quelque chose dans le regard de sa meilleure amie avait changé... et ce regard, la sirène le connaissait bien, c'était le genre de regards que de nombreux hommes (et quelques femmes aussi) n'avaient pas manqué de poser sur elle dès l'instant où elle avait choisi d'user de ses pouvoirs sur eux... une habitude de sa part qui appartenait aujourd'hui à une époque lointaine... raison pour laquelle elle pouvait bien se méprendre... mais elle avait bien peur que non, et ce n'était pas le discours de Penny qui devait lui faire penser autrement, malheureusement, tandis qu'elle complimentait sa beauté avec beaucoup trop d'insistance. Pas comme le ferait une amie qui apprécie votre mise en beauté du jour... non, c'était un compliment certes direct mais en même temps plus insidieux, et Déa n'aimait pas, mais alors pas du tout ça... Elle pourrait en tout cas difficilement se sentir plus mal à l'aise qu'en cet instant. Déa évita de croiser le regard de Penny en lui répondant, afin de ne pas agraver la situation... elle semblait ne plus avoir le moindre contrôle sur ses pouvoirs, et cette pensée était loin de la rassurer.

-Faut toujours que t'exagères, mais c'est vrai que je suis canon
, répliqua Déa qui n'était pas du tout convaincue du fait que cette réponse prononcée avec humour et légèreté saurait désamorcer la bombe, mais il fallait bien qu'elle tente quelque chose, et elle n'avait pas envie d'adopter une méthode trop agressive.

Elle avait déjà pu constater que cela pouvait se retourner contre soi quand on se retrouvait en présence d'une personne sous influence. Elle but une immense gorgée de sa boisson. Elle n'aurait jamais cru pouvoir éprouver ce genre de malaise en compagnie de sa meilleure amie, et clairement, elle se le serait épargnée, mais elle espérait bien que ce ne serait qu'un sentiment furtif, et que Penny reviendrait bien vite à la raison, en attendant, Déa comptait bien tout faire pour arrêter la lancée de la jeune femme et se montrer le moins attirante possible.

-Bon alors, dis-moi tout, comment ça se passe, toi et Andrew, c'est toujours le grand amour ?


La relation Penny/Andrew était rarement le sujet que Déa choisissait d'aborder en premier lieu quand les deux meilleures amies bavardaient ensemble, même si elle s'était fait une raison et ne voudrait pour rien au monde, à l'heure actuelle, que la fée et l'ancien chasseur se séparent. Mais à situation paniquante, mesures urgentes... urgentissimes, en l'occurrence. Elle se disait que parler d'Andrew à Penny l'inviterait peut-être à se recentrer sur des sentiments bien réels et pas fabriqués de toute pièce, qui leur permettraient de reprendre le fil de leur conversation d'un bon pied. Dans tous les cas, n'importe quelle conversation valait mieux qu'une longue tirade sur sa présumée beauté.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Penny Watson
Folle est la brebis qui au loup se confesse.
Messages : 738

Message#Sujet: Re: La séduction est un art qu'il faut maîtriser. (Déa :3)   Jeu 7 Fév - 15:54

Cet instant où nous sommes devenus parents.
La séduction est un art qu'il faut maîtriser.
Penny ne pensait pas qu’elle exagérait, bien au contraire, Déa était la femme la plus belle qu’il lui ait été de rencontrer en Notre Terre. C’était une évidence. Elle était parfaite en fait, c’était ainsi que la fée la voyait. Elle n’avait jamais eu besoin de magie quelconque pour penser que Déa était une femme magnifique, avec des milliers de qualités, mais il était évident que la situation était un peu différente en cet instant précis. Son regard ne quittait pas le visage de Déa, alors que celle-ci ne lui accordait pas de regard à son tour, elle la trouvait tellement belle, elle avait envie de faire tout son possible pour la rendre heureuse. En cet instant précis, il n’y avait définitivement que son amie qui emplissait son esprit, au point qu’elle en oubliait complètement Andrew et Dorothy. La fée sourit quand Déa affirma qu’elle était canon, c’était une certitude. Sur beaucoup d’aspect, Penny avait envie d’être bien plus comme Déa, tout en sachant parfaitement que personne ne pouvait être comme elle, que personne ne pouvait arriver à sa hauteur. Elle était une déesse, c’était aussi simple que cela et Penny avait juste envie de se perdre dans la contemplation de son visage.

Mais quand Déa reprit la parole, mentionnant Andrew, ce fut un peu comme si Penny reprenait ses esprits, sans se rendre compte une seule seconde de ce qui venait de se passer. Comme s’il n’y avait rien eu d’anormal, que les deux amies se contentaient simplement de parler de tout et de rien comme toujours.

« Évidemment, Andrew est tellement parfait. » Dit-elle sans pouvoir retenir un sourire de s’afficher sur son visage. Le genre de sourire qu’elle avait dès qu’elle pensait à son petit ami, au père de sa fille, à l’homme qu’elle aimait au-delà de tout ce qui était possible. « Bon, forcément, on doit s’habituer à notre vie à trois maintenant, donc c’est un peu différent. » Reprit-elle toujours l’air de rien. « Mais je suis juste… tellement heureuse avec lui. »

En soit, les deux amies n’avaient pas forcément besoin de parler de la relation de Penny et de Andrew, Déa ne pouvait pas douter une seule seconde de l’amour qu’ils ressentaient l’un pour l’autre. Leur rôle de parent n’était pas tout le temps évident, tout de même il fallait le reconnaître, mais Penny avait le sentiment d’être sur un petit nuage auprès d’Andrew.

Mais peut-être… peut-être qu’elle se trompait au final et que son petit nuage se trouvait ailleurs. Son regard s’était de nouveau posé sur sa meilleure amie, qu’elle trouvait définitivement magnifique.

« Des fois… je me dis que je n’aurais pas dû quitter cette maison. » Reprit-elle, son regard de nouveau rempli d’étoile. « On était si bien ici toutes les deux. »

Ce qui était vrai, quand elles vivaient ensemble, Penny se sentait bien avec Déa. Mais il était évident que ce que cela sous-entendait, la fée ne le pensait pas un seul instant. Elle avait aimé vivre avec Déa, elle aimait encore plus vivre avec Andrew. Sauf que là tout de suite, elle regrettait de e plus vivre avec sa meilleure amie.
Code by Gwenn

_________________
Tu peux fermer tes yeux aux choses que tu ne veux pas voir, mais tu ne peux pas fermer ton cœur aux choses que tu ne veux pas sentir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Déa Stark
Messages : 1218

Message#Sujet: Re: La séduction est un art qu'il faut maîtriser. (Déa :3)   Jeu 7 Fév - 19:17


La séduction est un art qu'il faut maîtriser.
D

éa se sentit plus que soulagée quand Penny, manifestement amoureuse et attendrie, lui parla d'Andrew. Elle n'avait jamais été à ce point heureuse d'entendre sa meilleure amie évoquer l'homme qui partageait sa vie. Certes, elle s'était fait une raison, depuis le temps, et pour tout dire, elle ne détestait plus l'ancien chasseur autant qu'avant (sûrement parce qu'on pouvait utiliser l'adjectif "ancien" avant chasseur pour parler de lui à présent)... mais ce n'est pas pour autant que les moments où la jeune femme faisait l'éloge d'un gars qui avait eu très longtemps envie de la tuer, au sens propre, la ravissait.

Mais cette fois, oui, ce n'était pas pareil, et elle était définitivement rassurée, voire rassérénée. Avoir placé Andrew au coeur de la discussion paraissait avoir rendu la raison à Penny, et c'était tant mieux. Elles allaient donc pouvoir avoir une conversation agréable, et surtout normale, ensemble, sans que la gêne ne se fasse une place de trop grande ampleur dans la conversation. Elle ne savait pas pourquoi il y avait eu ce couac avec ses pouvoirs, mais elle ferait ce qu'il faudrait pour que cela ne se reproduise plus, voilà tout. Elle lui précisa qu'elle devait s'adapter à leur nouveau mode de vie, à présent qu'ils n'étaient plus deux mais trois, et Dea sourit malgré elle à l'évocation de la petite Dorothy, dont elle était complètement gaga. Oh, elle se doutait que, maintenant qu'ils étaient parents, Penny et Andrew ne devaient plus du tout avoir la même vie, mais l'essentiel était qu'ils soient heureux, pas vrai ? Oui, et Déa avait réellement envie de croire qu'ils l'étaient, d'autant plus que Andrew n'était pas du tout du genre papa démissionnaire, du moins de ce qu'elle voyait (mais c'est sûr et c'est bien connu : de l'extérieur, on ne voit que ce que les autres veulent bien nous montrer). Ils étaient l'exemple de la jeune famille unie. Si on omettait le fait que Dorothy, à peine née, était déjà une cible potentielle de choix pour les chasseurs.

Oui, elle croyait bel et bien que la situation s'était enfin arrangée et elle était sur le point de demander plus de nouvelles de Dorothy quand Penny reprit la parole... faisant comprendre par la même à Dea que non, en réalité, elle était loin d'en avoir fini encore, et ses pouvoirs faisaient toujours des siennes en dépit de sa volonté.

-Tu parles, je suis sûre que je te tapais sur le système, bordélique comme je suis,
dit-elle, toujours en essayant de prendre la situation à la rigolade et de désamorcer une bombe potentielle. Et puis... je t'avoue que j'aime la situation come elle est. J'adore vivre avec Léo, ça se passe si bien entre nous.

Elle avait évoqué Andrew, ça ne suffisait pas, eh bien elle parlait de Léo, à présent. Avec l'espoir que ça la refroidisse un peu.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La séduction est un art qu'il faut maîtriser. (Déa :3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La séduction est un art qu'il faut maîtriser. (Déa :3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La séduction a toujours été une histoire de manipulation [Derek]
» Offre de réduction au Bazar du Bizzare
» Les canons nationauw de la séduction
» Souper, séduction et quiproquos en série
» La séduction a toujours été une histoire de manipulation [Renan & Ginger]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Habitations :: Chez Déa et Léo-