Partagez
 

 Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Sorcie10
Cordelia Stamm
Messages : 32

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Empty
Message#Sujet: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia   Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia EmptyMer 13 Mar - 22:26

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Les choses se déroulaient à merveilles selon Cordelia. Tout n’était pas parfait, mais globalement, il y avait peu de choses dont il fallait se plaindre. Du moins, de son point de vue à elle. Ce n’était pas le cas de tout le monde bien sûr, surtout pour les différentes créatures qui peuplaient le village, et qui devaient se retrouver affaiblis pour certains. Evidemment, elle savait que Dean était derrière tout cela, en partie, et elle ne désapprouvait pas vraiment son geste. Il avait toujours été un mentor pour elle, et elle n’avait jamais été en désaccord avec le sorcier. Il lui avait tout appris, et s’il avait pris une telle décision, c’est que la fin justifiait les moyens, sans aucun doute.

Enfin, quoiqu’il en soit, les choses se déroulaient bien. Même pour les sorciers des grottes. Ils avaient des ennemis, c’était une évidence, mais bon, pour le moment ce n’était rien de bien méchant, et puis, Cordelia savait de quoi ils étaient capables, donc ils pourraient se défendre sans mal en cas d’attaque. Elle n’était pas inquiète, ce n’était pas son genre, pas du tout. Elle préférait vivre les choses au jour le jour, plutôt que d’angoisser pour un oui, ou pour un non. Surtout que cela ne servait strictement à rien. C’était une femme sûre d’elle, et déterminée. Elle n’avait pas peur d’une chose en particulier, et elle ne se connaissait pas vraiment de peur non plus. Elle se contentait de laisser les choses venir, et de voir ensuite les différentes tournures que cela prenait. Et ce qu’elle devait faire.

Comme par exemple, la fois où elle avait décidé de jeter un sort à la femme d’Anton, c’était assez impulsif comme réaction, mais cela l’avait soulagée d’une partie de sa colère. Est-ce qu’elle regrettait son geste ? Pas du tout, il l’avait mérité, et elle aussi. On ne se jouait pas d’elle de la sorte. Et c’est ce qu’il avait fait. Elle l’avait aimé, sincèrement aimé, et lui, il s’était tout simplement moqué d’elle, et elle ne supportait pas cela. Elle détestait perdre le contrôle, et elle détestait ne pas avoir le dessus, ou l’avantage, c’était ainsi.

Des pas qui se rapprochaient la fit sortir de ses pensées et un léger sourire vint orner ses lèvres. Pile à l’heure, comme toujours. Cordelia et Dean avaient planifié de se rencontre, afin de faire un point sur la situation, et parler un peu de tout, de rien. Cordelia avait une réelle affection et admiration pour cet homme, et elle appréciait profiter de sa compagnie. Alors elle était toujours contente de le voir.

« Bonsoir, comme toujours, tu ne m’as pas fait attendre. »

black pumpkin

_________________

Cordelia Stamm ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Sorcie10
Dean Appers
Messages : 259

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Empty
Message#Sujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia   Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia EmptyJeu 14 Mar - 16:45


Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus
S

i les recherches menées par Dean et secondées par ses sbires portaient des fruits remarquables à certains moments, ou tout du moins significatifs, il n'en retirait pas de franche et réelle satisfaction malgré tout. Et pour cause, sa maladie était toujours là, bien présente, irrévocablement présente, et si certains progrès étaient encourageants, il y avait toujours un petit quelque chose pour entacher le tableau. Comme le vol des remèdes qui avaient été mis au point pour sauver les humains de notre terre de la maladie. Entre autres choses...

Il sentait bien, il voyait bien que l'on agissait à son encontre, mais sans preuve ni éléments d'accusation, il ne pouvait pas grand-chose, sinon ronger son frein et redoubler de vigilance et de patience du mieux qu'il le pouvait. Cette situation, quoi qu'il en soit, mettait à jour une certitude qui l'avait frappé depuis un moment déjà, mais qui se révélait à présent ni plus ni moins qu'inévitable : il fallait qu'il aborde ses expériences sous un nouvel angle, et il était plus que primordial qu'il le fasse rapidement, le plus rapidement possible, sans quoi il perdrait en influence et en crédibilité. Bien évidemment, c'était proprement hors de question. Pour cela, il le savait, il fallait qu'il mette en application certains projets, et il pensait avoir entre ses mains et à l'esprit tous les éléments nécessaires à la bonne marche de ses plans. Attitude certainement bien trop présomptueuse de sa part. Mais l'humilité n'avait jamais, à aucun moment, caractérisé Dean Appers, il faut bien le dire.

Pour cela, il avait donné rendez-vous à Cordelia. Il aurait voulu pouvoir s'adresser à Julian, mais sa confiance en lui s'était quelque peu délitée, et en la circonstance, il l'imaginait de parti pris. Cordelia, elle, était d'une loyauté sans faille, et s'il devait compter sur quelqu'un, c'était sur elle. Il avait choisi de la retrouver non pas dans les grottes comme à leur habitude mais dans un coin reculé du village, en pleine nuit. Ce n'était pas dans les habitude du Sorcier de se rendre au village, mais la nuit noire autorisait cette entorse à ses propres règles. Et il avait besoin de parler à un endroit où aucun de ses sbires ne pourrait surprendre leur conversation. Quand il arriva, Cordelia était déjà là, parfaitement ponctuelle.

-Jamais je n'envisagerais de te faire attendre,
répondit-il simplement. Il marqua une légère pause. Nous avons beaucoup de choses à nous dire, mais avant tout, dis-moi, où en es-tu dans tes expériences ?




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Sorcie10
Cordelia Stamm
Messages : 32

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Empty
Message#Sujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia   Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia EmptySam 30 Mar - 12:10

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Même si c’était toujours un plaisir pour Cordelia de rencontrer Dean, et qu’elle appréciait sa compagnie, elle craignait fort qu’il n’allait pas forcément être réjoui de ce qu’elle allait lui dire. Mais bon, elle n’avait pas vraiment le choix, lui inventer de fausses bonnes nouvelles serait très loin d’être une idée intelligente. Et puis, elle ne se voyait vraiment pas mentir à Dean. Elle avait un profond respect pour lui, et elle ne voulait pas trahir la confiance qu’il avait en elle. Elle y tenait beaucoup, et puis, il fallait avancer, et non pas reculer.

Même s’ils n’avaient pas tout de suite les résultats escomptés, au moins, ils savaient ce qui ne marchaient pas, et vers quoi ils devaient se tourner. Il fallait rester optimiste de toute façon. Sinon, ils n’arriveraient à rien. Et elle se doutait bien que ce n’était pas du tout ce que cherchait Dean, bien au contraire. Il voulait des résultats, des réponses et il voulait que son projet fonctionne. Cordelia aussi, bien évidemment. Le bilan n’était pas catastrophique non plus, il y avait des avancées, la jeune femme en avait noté sur ce qu’elle avait fait, mais ce n’était pas non plus très significatif. Mais ils ne stagnaient pas non plus, et c’était plutôt encourageant. Il fallait le souligner. Et puis, de son côté, peut-être que son mentor avait réussi quelques avancées, sait-on jamais. Après tout, c’était lui qui avait demandé à la voir, il allait peut-être lui apprendre quelques bonnes nouvelles. Ce qu’elle espérait très franchement, rien ne pourrait lui faire plus plaisir.

Il faut dire, que Dean s’était lancé dans un projet très ambitieux. Pas irréalisable, bien sûr, surtout que Dean était très puissant, et que mine de rien, il avait réussi à réunir des adeptes. Ils n’étaient pas nombreux, mais ils étaient tout de même prêts à l’aider. Cordelia ne les appréciait pas tous d’ailleurs, mais on ne lui demandait pas son avis de toute manière, tant que Dean en était content, disons que c’était une bonne chose. Cordelia espérait en tout cas, qu’il ne regretterait pas ses choix, et que tous ses petits soldats ne feraient pas d’erreur trop importante. Quoiqu’il en soit, elle avait confiance en son mentor, et ne doutait pas qu’il pouvait y arriver, et mener son plan à bien.

-Jamais je n'envisagerais de te faire attendre. Nous avons beaucoup de choses à nous dire, mais avant tout, dis-moi, où en es-tu dans tes expériences ?

Elle hocha légèrement la tête, autant en parler tout de suite. Elle ne voulait pas lui donner de faux espoirs, ni inventer de faux résultats. De toute manière, cela ne servirait à rien. Elle avait conscience qu’ils n’avaient pas tout le temps du monde, et que Dean avait vraiment besoin de résultats, mais il fallait tout de même faire les choses de façon intelligente.

« Je crains fort ne pas avoir de très bonnes nouvelles. Disons que je n’ai pas les résultats escomptés, mais les choses avancent quand même. Lentement, mais ça avance. »

black pumpkin

_________________

Cordelia Stamm ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Sorcie10
Dean Appers
Messages : 259

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Empty
Message#Sujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia   Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia EmptySam 30 Mar - 12:25


Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus
D

ean avait entièrement conscience du fait que la sorcellerie telle qu'ils la pratiquaient, c'est-à-dire de façon expérimentale, en tentant de repousser toujours plus loin les limites de leurs compétences, était un art complexe et capricieux, qui exigeait sans nul doute du temps, des échecs, et des tentatives répétées pour aboutir. Les sorciers des grottes avaient fait de grands projets, dernièrement, et qui n'avaient rien de négligeable. Dean était le premier à en avoir conscience puisqu'il participait de très près à chacune de ces expérience et s'occtroyait un droit de regard quasi-omniscient. Rien qui ne lui permette malheureusement encore de le guérir du mal qui le rongeait un peu plus à chaque instant, mais le moindre pas en avant le rapprochait néanmoins d'une réussite qui tardait à venir.

Les ratés ne dérangeaient pas Dean tant qu'ils n'étaient pas considérés comme des échecs et que ceux qui en étaient responsables ne se livraient pas à un exaspérant défaitisme. Le Sorcier avait bien conscience que dans leur domaine d'expertise, on ne pouvait pas tout réussir du premier coup, et que plus le projet était ambitieux, plus il exigeait de temps. Aussi ne s'inquiétait-il pas des propos de Cordelia, pas plus qu'il ne se mettait en colère. Il préférait entendre de bonnes nouvelles plutôt que celle-ci, il est vrai, mais il connaissait son interlocutrice. Il avait eu tout le loisir d'analyser ses compétences, son talent, son potentiel, il savait combien elle était douée et surtout investie. Si ses expériences avaient connu un progrès significatif, elle l'aurait certainement partagé avec lui avant que ce dernier ne vienne lui poser la question. Il n'était donc pas tant surpris, mais du moins curieux, et confiant tout de même. Il savait que Cordelia n'était pas le genre de femme à baisser les bras. Au contraire, elle persisterait jusqu'au bout, jusqu'à obtenir gain de cause. Et si, comme elle l'affirmait, les choses avancaient, il savait qu'il pouvait lui faire confiance, ce qui au passage était un constat plutôt plaisant, car trop rare, dernièrement. Cordelia était bien la seule de ses acolytes sur laquelle Dean ne laissait reposer aucun soupçon. Ou au mieux un soupçon de convenance, pour ne pas mourir idiot.

-Dis m'en plus, dans quelles mesures, précisément ?

Dean avait le souci du détail. S'il s'intéressait de très près aux expériences de ses interlocuteurs, c'était aussi dans l'intention de ne rien négliger de son côté. Si progrès, même minimes, il devait y avoir, Dean voulait connaître lesquels et dans quelles proportions précisément.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Sorcie10
Cordelia Stamm
Messages : 32

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Empty
Message#Sujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia   Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia EmptySam 27 Avr - 16:58

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cordelia n’avait pas vraiment besoin d’ordres pour faire les choses. De toute façon, elle n’estimait pas recevoir des ordres de la part de Dean, c’était plus des recommandations, des faveurs, des requêtes… mais ce n’étaient pas des ordres. Elle préférait penser les choses ainsi, parce qu’elle n’était pas vraiment femme à se soumettre, devant qui que ce soit. Pourtant, elle adorait Dean, vraiment, il était son mentor, comme un père pour elle. Il lui avait tout appris, et elle lui resterait fidèle et reconnaissante, mais elle ne se voyait pas non plus comme son esclave et son sous-fifre. Il chapotait les opérations, et était à l’initiative de leur groupe, bien évidemment, mais il n’était pas son maître. Et elle espérait qu’il ne la considérait pas comme sa servante dévouée corps et âme. Elle voulait bien être dévouée, mais pas diminuée. Mais bon, elle connaissait bien Dean, et elle se doutait qu’il ait tout de même assez de respect pour elle, mine de rien.

Quoiqu’il en soit, elle menait ses expériences avec minutie, et elle prenait cela au sérieux. Surtout si cela avait pour but final d’aider Dean. Elle ne faisait pas cela que pour lui, bien entendu, mais c’était en grande partie pour son mentor qu’elle se donnait autant de mal. Mais elle était aussi une femme curieuse, qui prenait plaisir à voir jusqu’où leur magie pouvait aller. La magie noire surtout, bien entendu. Mais elle ne voyait pas pourquoi elle utiliserait une autre forme de magie, maintenant qu’elle avait acquis cette dernière, grâce à Dean d’ailleurs, qui la lui avait enseignée. Elle se sentait plus libre, plus puissante, plus elle-même en soi, et ce constat était vraiment gratifiant. Pourtant, elle savait qu’il lui restait encore du chemin à faire, et qu’elle était sans doute loin d’avoir explorer toutes les possibilités. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’ils faisaient aussi ces expériences, du moins, pour Cordelia. Après ce que pensaient les autres, elle n’en avait pas la moindre idée, elle ne leur faisait pas confiance de toute manière. Elle était de nature méfiante, et cela lui avait toujours bien servi.

-Dis m'en plus, dans quelles mesures, précisément ?

La question ne surprenait pas Cordelia, elle connaissait Dean depuis le temps, et il aimait avoir un compte rendu détaillé sur les choses. C’était compréhensible, au moins, on ne pouvait pas dire qu’il ne s’intéressait pas et qu’il laissait les choses se passer sous ses yeux sans vraiment regarder de quoi il s’agissait, on ne pouvait pas lui enlever ça.

« J’ai essayé de voir s’il était possible d’empêcher une sirène de se transformer au contact de l’eau, avec des échantillons que j’avais réussi à prélever, en mélangeant les cellules à différentes substances, mais même si certaines tenaient plus longtemps, les molécules finissaient toujours par muter pour reprendre leur forme aquatique. »

black pumpkin

_________________

Cordelia Stamm ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Sorcie10
Dean Appers
Messages : 259

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Empty
Message#Sujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia   Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia EmptySam 27 Avr - 17:23


Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus
D

ean écouta la réponse de Cordelia avec la plus grande attention. Il trouvait l'expérience de son interlocutrice particulièrement intéressante, mais il n'était pas étonné. Cordelia était ambitieuse, et elle était loin de limiter son travail à un spectre limité. Quand elle se fixait un objectif, elle était comme lui, elle s'arrangeait pour qu'il soit impossible. Car dans ces grottes, ils rendaient l'impossible possible, et c'était quelque chose d'aussi intéressant que stimulant. Peu importe le résultat définitif qu'elle obtiendrait, chaque étape de son expérience leur en disait plus sur la nature des créatures qui les entouraient, sur la manière dont leurs pouvoirs fonctionnaient.

Dean ne perdait pas des yeux son objectif le plus définitif (sa guérison mise à part) qui était d'extraire l'essence même de la nature magique de tous les êtres exceptionnelles, de l'isoler pour s'en servir à sa guise. Bien évidemment, les expériences de Cordelia abondaient dans son sens, et quand il l'entendait parler de ses progrès, il songeait qu'il était bien possible qu'elle parvienne bel et bien à ses fins. Obtenir un résultat même partiel, dans ce genre de situation, c'était déjà un véritable succès. L'homme hocha donc la tête, approbateur. Il aimait quand les choses abondaient dans son sens (en même temps, qui n'aimait pas cela ?), et ce n'était pas si souvent le cas, dernièrement, malheureusement. Alors, évidemment, la constance, l'efficacité, la loyauté et le talent de Cordelia lui faisaient le plus grand bien.

-Bien. Je pense que tu t'es engagée sur la bonne voie. Je crois en ta persévérance
, assura-t-il avec un fin sourire au coin des lèvres.

Il pourrait demander encore plus de précisions, il était tenté de le faire, d'ailleurs, curieux qu'il était, mais Dean avait toujours mis un point d'honneur à laisser les sorciers des grottes faire leurs expériences à leur guise sans pour autant les brimer. Quand il était question de l'art délicat de la sorcellerie, ordonner et se contenter de s'entourer d'exécutants ne rimait à rien. Il laissait à chacun leur liberté. Seulement, il ne fallait pas qu'ils oublient, à la fin de la journée, que c'était majoritairement à lui que leurs expériences devaient bénéficier.

-Pourquoi s'intéresser aux sirènes en particulier ?
demanda-t-il tout de même, simplement pour connaître plus en détails les motivations de son interlocutrice. Même s'il n'y avait peut-être pas plus d'explication à trouver qu'une légitime curiosité qui s'était portée sur ce cas spécifique.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Sorcie10
Cordelia Stamm
Messages : 32

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Empty
Message#Sujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia   Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia EmptyJeu 6 Juin - 15:03

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cordelia était quelqu’un d’ambitieux, elle l’avait toujours été. En même temps, si elle ne l’était pas, elle n’aiderait pas Dean et les Sorciers des Grottes. Même si c’était plus Dean qu’elle aidait évidemment. Mais il y avait tout de même de l’intérêt pour elle-même aussi dans toute cette histoire. Dean lui avait tout appris, et elle lui demeurait fidèle et reconnaissante, mais elle ne se considérait pas comme un de ses petits chiens qui ferait tout ce qu’il pourrait ordonner. Elle aidait Dean de bonne grâce, parce qu’elle voulait qu’il guérisse, bien entendu, mais pas que. Parce qu’elle trouvait des échos dans ses projets qui lui plaisaient. C’était une évidence.

En même temps, elle était du genre compatible avec Dean, au sujet de leurs idées et leurs façons de voir les choses. Ils se retrouvaient souvent sur la même longueur d’onde. Elle ne savait pas si cela avait à voir avec le fait qu’il lui avait tout appris ou presque en matière de magie. Magie noire surtout. Mais c’était agréable. Elle savait que Dean lui faisait confiance, et elle était touchée et flattée par cela. Tous ne pourraient pas dire cela. Après, elle n’était pas naïve, elle savait que Dean s’intéressait surtout à lui, et que tout ce qui était fait dans les grottes était fait pour lui, pour qu’il puisse s’en servir, mais cela ne la gênait pas tant qu’elle avait sa part des choses et qu’elle ne se faisait pas doubler. En tout cas, ce son côté, elle ne comptait pas le doubler, bien au contraire.

-Bien. Je pense que tu t'es engagée sur la bonne voie. Je crois en ta persévérance.

Elle sourit légèrement. Il est vrai qu’elle n’était pas du genre à abandonner, et elle ne comptait pas le faire d’ailleurs. Elle ne supportait pas ne pas aller au bout des choses, quel que soit la matière, le contexte ou la situation. Il fallait toujours qu’elle ait le dernier mot et que tout soit succès. Ce n’était pas simple, surtout avec le sujet sur lequel ils travaillaient, mais le challenge avait quelque chose d’excitant. Elle était bien décidée à réussir dans tous les cas.

-Pourquoi s'intéresser aux sirènes en particulier ?

Cordelia n’avait pas vraiment de raison, il avait bien fallu commencer quelque part, il faut dire que l’occasion s’était présentée aussi. En tout cas, elle espérait vraiment pouvoir trouver quelque chose d’intéressant et pouvoir arriver à ses fins également. En tout cas, elle haussa les épaules, légèrement amusée à l’adresse de Dean.

« Pourquoi pas ? J’ai toujours trouvé que c’était un peuple intéressant, et plein de mystères. »

black pumpkin

_________________

Cordelia Stamm ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Sorcie10
Dean Appers
Messages : 259

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Empty
Message#Sujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia   Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia EmptyJeu 6 Juin - 18:01


Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus
C

ordelia confirma à Dean ce qu'il avait présumé avant même qu'elle lui réponde. La sorcière n'avait pas de motivation spécifique à choisir pour l'heure les sirènes comme objet d'étude, c'était juste une affaire de curiosité, et d'intérêt naturel, presqu'instinctif. Dean était d'avis que des motivations comme celle-ci étaient les plus à même d'aboutir à des résultats dignes de ce nom. L'intérêt personnel que l'on pouvait trouver à telle ou telle expérience avait le mérite de vous conférer une énergie nécessaire à l'ouvrage, mais également un manque de distance analytique qui pouvait vous faire défaut. C'était presque inévitable, en réalité, et c'était une excellente chose, déjà, que d'en avoir conscience.

Dean en savait quelque chose. Le sorcier ne pouvait pas complètement occulter le fait que, s'il n'était jusqu'alors pas parvenu à trouver le moindre remède au mal qui le rongeait, c'était peut-être seulement qu'il était justement trop impliqué dans l'affaire, puisqu'il réussissait entre-temps en matière de magie des exploits qui paraissaient irréalisables il y a quelques années de ça, et bien plus complexes que ceux qu'il ne parvenait pourtant pas à achever.

-Il ne s'agit pas du plus inintéressant, c'est vrai
, reconnut Dean dans un hochement de tête.

En même temps, pour Dean, chaque espèce, chaque créature, même les humains, avaient leur intérêt, un mystère à percer, une faille à exploiter... Ceci dit, il est vrai que les sirènes avaient pour lui une place de choix, plus intrigante que les loups-garous et les vampires, surtout, dont il pensait avoir cerné les aptitudes et comportements jusqu'à la corde.

-Je suis curieux de découvrir le résultat de tes recherches
, ajouta-t-il simplement. Penses-tu que je pourrais assister à ta prochaine expérience ? demanda-t-il sans attendre de refus de la part de son interlocutrice, bien sûr. Il laissait tout un chacun faire leurs expériences en s'en mêlant dans une relative mesure, surtout quand il était question de ses éléments les plus doués et dignes de confiance. Mais il estimait préférable de jeter un oeil de temps à autre, par seul soucis de contrôle. Est-ce que tu travailles sur des échantillons ou directement sur un cobaye ? demanda-t-il ensuite, continuant de s'intéresser sincèrement à la réponse de Cordelia.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Empty
Message#Sujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia   Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus | Dean & Cordelia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce sont nos choix qui montrent ce que nous sommes vraiment - Calliope
» Nous sommes complet pour le tirage
» Nous sommes sept...
» Nous sommes Charlie.
» La vie est une longue histoire dont nous sommes l'auteur [Lagon]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Village Humain :: Coin sombre-