Partagez
 

 Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Sirene10
Dina Orwell
Messages : 110

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Empty
Message#Sujet: Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina   Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina EmptyJeu 18 Avr - 22:38

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Dina n’était pas au mieux de sa forme. Et elle ne savait pas vraiment pourquoi, mais ces derniers temps, elle avait des symptômes étranges. Elle n’en connaissait pas la provenance, mais il se trouvait qu’elle avait parfois du mal à contrôler ses pouvoirs, ce qui pouvait la mettre dans des situations délicates. Surtout que Dina n’utilisait pratiquement jamais ses pouvoirs sur les humains. Elle n’aimait pas avoir recours à cela, et surtout, elle n’en voyait pas l’utilité. Il est pourtant vrai qu’elle y avait déjà eu recours, mais cela n’était arrivé que de rares fois, et seulement dans des circonstances d’extrême nécessité. Enfin, tout cela pour dire, qu’elle n’était pas vraiment rassurée, et elle ne savait pas vraiment à qui elle pouvait en parler.

Enfin, elle avait bien quelques personnes de confiance dans son entourage, mais elle n’avait pas envie de les ennuyer avec ses soucis. Baptiste s’en ficherait probablement. Ce n’était pas comme s’il avait pour elle une grande considération, et cela empirait même avec le temps. Alors… elle n’avait pas spécialement envie de lui en parler, même s’il restait son époux. Et elle ne s’entendait pas vraiment bien avec les autres sirènes. Soit parce qu’elles avaient eu des relations avec Baptiste, soit parce que… eh bien parce que beaucoup pensaient qu’elle n’était pas vraiment digne d’être une sirène, parce qu’elle se comportait davantage plus comme une humaine.

Pourtant, Dina n’avait jamais renié ce qu’elle était, et elle ne le ferait jamais. Elle savait qui elle était, ce qu’elle était et cela lui allait bien comme cela. C’était juste qu’elle ne voyait pas l’intérêt d’ensorceler les autres pour un oui ou pour un non. Mais elle ne résistait jamais à l’idée de parcourir les profondeurs marines, et retrouver sa véritable forme. Même si elle avait remarqué dernièrement que sa véritable forme apparaissait parfois sans réelle raison. Heureusement que Dina ne sortait pas énormément.

Mais là, elle avait eu envie de prendre un peu l’air. Et il n’y avait meilleur endroit que les abords du lac. Elle était proche de son élément, et elle pouvait souffler un peu. Observer l’horizon et se demander ce que cela aurait été sa vie si elle avait fait d’autres choix. Ce qu’elle pourrait être si elle en faisait certains… cela ne servait à rien, mais au moins, cela la coupait un peu de son quotidien. Elle entendit quelqu’un s’approcher et elle tourna la tête pour découvrir… Déa Stark. Elle n’était pas spécialement ravie de la voir. En effet, croiser les maîtresses de son époux ne lui faisait jamais vraiment plaisir.

« Bonjour Déa. »

black pumpkin

_________________

Dina Orwell ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Sirene10
Déa Stark
Messages : 1258

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Empty
Message#Sujet: Re: Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina   Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina EmptyVen 19 Avr - 10:46


Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères.
D

ea aimait se rendre aux abords du lac, même si c'était pour ne pas sauter à l'eau et profiter de ses nageoires de sirène. Elle trouvait cet endroit apaisant. Se retrouver à proximité de son élément lui faisait le plus grand bien. Elle ne se l'expliquait pas, ça avait toujours été ainsi, et elle n'avait jamais estimé nécessaire de se l'expliquer, au demeurant. Ces derniers temps, elle avait le plus grand besoin de décompresser, et ce genre de situation lui permettait tout de même de faire un peu le tri dans ses pensées.

Entre la mort de ses parents, Hélio toujours dans la nature, les préparatifs de son mariage, ses quelques prises de tête avec Léo et ses pouvoirs qui faisaient totalement des siennes... elle n'était pas vraiment sereine, à l'aise, et par conséquent, ce genre de situations lui faisaient le plus grand bien. Cela n'arrangeait aucun de ses problèmes, mais ça avait le mérite de lui réparer un peu l'esprit, en quelque sorte, sachant que certaines de ses préoccupations ne trouveraient de toute façon jamais de résolution. Pour le reste, il n'y avait que le temps pour résoudre l'affaire. Ou non... En ce qui concernait ses pouvoirs, notamment, elle n'avait pas d'idée vraiment précise de ce qui serait susceptible de l'aider ou non.

Alors qu'elle marchait sans prêter trop d'attention à sa destination, elle croisa une silhouette familière. Dina, sirène comme elle mais surtout... la femme de Baptiste, un homme que Déa avait pris plaisir à fréquenter. Sans se soucier du fait que l'homme était marié. Elle avait le sentiment que ça remontait à une autre vie, en réalité, cette période où elle enchainait les conquêtes sans aucun scrupule. Elle se fichait alors complètement des femmes bafouées par sa faute. Elle n'avait eu aucun scrupule concernant Dina. Ils étaient advenus après, trop tard pour avoir de la valeur, en somme. Alors forcément, elle n'était pas vraiment à l'aise en compagnie de son interlocutrice. Ce n'est pas pour autant qu'elle avait l'intention de prendre la fuite. Elle assumait ses conneries passées, au bout du compte.

-Bonjour Dina,
répondit-elle avec prudence, sans savoir exactement à quoi s'attendre. Tout va bien ?

Elle ne savait pas sr quel pied danser ni comment se présenterait exactement leur conversation. Mais quoi qu'il en soit, puisqu'elle lui adressait la parole, il était normal qu'elle le lui rende. Et elle verrait bien où les mènerait cette discussion.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Sirene10
Dina Orwell
Messages : 110

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Empty
Message#Sujet: Re: Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina   Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina EmptyDim 19 Mai - 17:56

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Dina n’était pas du genre à se laisser abattre, ni à jouer les victimes. Certes, Baptiste l’avait ridiculisée et continuait de le faire auprès de toutes les femmes qu’il prenait pour maîtresses et qui savaient très bien qu’ils étaient mariés. Elle n’était pas la seule, il n’avait pas beaucoup de scrupules, quand il voulait une femme, cette dernière pouvait bien être mariée, en couple, mère, il faisait tout pour l’avoir, brisant des familles pour son simple plaisir. Son mariage à elle, était brisé depuis longtemps, même si elle s’était voilée la face pendant des années, elle commençait peu à peu à s’en rendre compte de manière plus lucide.

Il n’y avait pas grand-chose à faire pour ramener Baptiste sur le droit chemin, parce qu’il ne l’avait jamais été. Elle avait été terriblement naïve de croire qu’il l’aimait, elle avait juste été une fille de plus à mettre dans son lit, il l’avait épousé pour qu’on ne vienne plus lui parler de mariage, tout en continuait à avoir son petit tableau de chasse. Elle détestait cette situation, mais elle ne savait pas ce qu’elle pouvait faire pour changer les choses, elle se sentait perdue. Elle aurait probablement besoin qu’on l’aide, mais elle n’osait pas parler de ses problèmes, parce que ce serait admettre qu’elle avait échoué. Et c’était tout de même difficile.

Et évidemment, quand elle se trouvait en présence d’une jeune femme qui avait été la maîtresse de son mari, et qui l’était peut-être encore, comme Déa, elle ne pouvait pas aller vraiment mieux. Il y avait certaines femmes qu’elle savait être des amantes de Baptiste, parce qu’il ne se cachait pas. Il se fichait qu’elle soit au courant, et il se fichait que le reste du village le sache aussi. Il n’avait pas de considération pour elle, pourtant, il restait son mari, et elle continuait de l’aimer. Ce n’était pas un amour passionnel et pur, ça ne l’était plus depuis un moment. C’était un amour à bout de souffle, qui n’en pouvait plus. Et qui surtout, était à sens unique. Mais c’était comme ça.

-Bonjour Dina. Tout va bien ?

Non, tout n’allait pas bien. C’était même tout l’inverse, rien n’allait dans sa vie ces derniers temps, mais elle n’allait pas en parler avec Déa, il ne manquerait plus que ça. Elle n’avait pas l’intention de lui sauter à la gorge, pas du tout. Mais elle ne jouerait pas les hypocrites à lui faire des sourires forcés et autres mièvreries. Ce n’était pas du tout son genre.

« Je ne me plains pas. Et toi, tout va comme tu le veux ? »

black pumpkin

_________________

Dina Orwell ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Sirene10
Déa Stark
Messages : 1258

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Empty
Message#Sujet: Re: Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina   Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina EmptyDim 19 Mai - 18:16


Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères.
D

ea était du genre à se sentir à l'aise en toute circonstance, mais en cet instant, elle ne saurait affirmer qu'elle en menait franchement large, bien au contraire. La sirène n'était pas à son aise du tout, et elle se demandait si elle n'aurait pas mieux fait de tracer sa route sans discuter avec son interlocutrice. Quoi qu'elle puisse dire ou faire, dans tous les cas, elle resterait la femme (l'une des femmes pour être plus précise) avec qui son mari l'avait trompée. Que ce ne soit pas le cas à l'heure actuelle ne changeait rien au fait que ça l'avait été, qu'elle puisse avoir des scrupules maintenant n'ôtait rien au fait qu'elle n'en ait absolument eu aucun à l'époque.

Alors oui, Dea avait très clairement le sentiment (déplaisant au possible) de marcher sur des oeufs. Quoi qu'elle puisse dire ou faire, elle avait de fortes chances d'être désagréable aux yeux de son interlocutrice. Etait-ce si grave ? Pas spécialement, mais il y avait situation plus plaisante et confortable que de se taper la discute avec une personne qui, à juste titre, vous vouait aux gémonies.

Elle ne se plaignait pas. Soit. D'un côté, Dea préférait ça, parce qu'elle n'avait pas envie d'entendre les foudres de cette femme s'abattre sur elle ou bien encore de l'écouter se lamenter sur son sort. Il allait sans doute falloir que leur discussion demeure très superficielle, soit. Du moment qu'elle ne devenait pas trop difficile ou embarrassante, Dea préférait largement cela à n'importe quel autre cas de figure.

-Plus ou moins, oui,
répondit-elle dans un haussement d'épaules.

Est-ce que tout allait bien pour elle ? Disons que c'était relatif. Sur le plan relationnel, tout se passait bien, elle se sentait heureuse avec Léo, elle était très bien entourée, d'amis en lesquels elle faisait confiance à cent pour cent. Sur le plan professionnel, c'était la routine, mais pour la peine, cette routine n'avait rien de mauvais en soi... mais il y avait d'autres pans de sa vie qui... n'allaient pas comme elle voulait. Même si elle faisait de son mieux pour faire son deuil, elle gardait des remords et une profonde culpabilité concernant la mort de ses parents, dont le souvenir était encore trop frais.

-Hum... quoi de neuf ?


Essayer de faire la conversation comme elle pouvait...

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Sirene10
Dina Orwell
Messages : 110

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Empty
Message#Sujet: Re: Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina   Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina EmptyMer 10 Juil - 23:13

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Dina n’attendait rien de Déa, pas même des excuses. Elle ne voulait pas de ses excuses, le ma était fait. Elle n’était pas la seul, mais elle avait participé au fiasco qu’était devenu son mariage avec Baptiste. Dina refusait de se dire que depuis le début, Baptiste n’avait jamais eu aucune once d’amour pour elle, que cela était venu progressivement, mais elle savait qu’elle se fourvoyait probablement. Mais peu importe, ce n’était pas le sujet. Dina n’attendait donc rien de Déa, mais elle restait une femme qui gardait la tête haute, même si elle s’exposait chaque jour aux maîtresses de son époux, qu’elle ne connaissait pas toutes, elle ne voulait pas baisser les yeux, elle n’avait aucune raison de le faire, et elle n’avait rien à se reprocher.

C’était Baptiste qui se comportait mal, pas elle. Même si certains la prenaient peut-être en pitié, ou la trouvaient ridicule, elle resterait fière et forte. Quoiqu’il en soit, Déa avait été amante avec Baptiste, l’était peut-être encore, elle n’en savait rien, mais ce n’est pas pour autant qu’elle comptait se montrer odieuse avec elle, ou lui faire des reproches. Elle ne serait jamais son amie, et n’avait aucune envie de l’être, mais elle savait se montrer cordiale en toutes circonstances.

Elles n’étaient à l’aise ni l’une ni l’autre, quoique du côté de Dina ce n’était pas vraiment de la gêne, mais autant dire qu’elle n’avait aucune envie de mettre la jeune femme à l’aise. Elle lui parlait parce qu’elles s’étaient croisées, et parce que Dina était polie, voilà tout. Mais elle n’avait aucune autre intention à l’égard de la sirène.

-Plus ou moins, oui.

Tant mieux si elle allait bien, Dina n’avait pas envie de poser des questions sur le « moins ». Autant elle trouvait cela plutôt normal d’agir de manière cordiale, autant il ne fallait pas pousser trop loin l’hyprocrisie. Et puis, si Déa avait des soucis, ce n’était pas à elle qu’elle devait les raconter, mais à ses proches. Quoiqu’il en soit, la femme n’en était pas non plus à lui souhaiter du mal. Dina n’avait pas mauvais fond, et cela ne servirait à rien. Elle ne voulait pas être ce genre de femme, aigrie et méchante, elle voulait juste… elle voulait juste tenter d’avoir un semblant de vie heureuse, même si ce n’était pas du tout le cas.

-Hum... quoi de neuf ?

Quoi de neuf… Dina ne voyait pas vraiment ce qu’elle pourrait lui raconter. Déjà parce qu’il n’y avait rien de neuf dans sa vie, mis à part le fait que ses pouvoirs étaient tout sauf stables ces derniers temps, et ensuite parce qu’elle ne pouvait pas vraiment tout dire à Déa. Même si au final… il n’y avait rien à dire. Dina était ancrée dans une routine. Une routine qui était loin de la rendre heureuse, mais c’était ainsi.

« Pas grand-chose, et toi ? »

black pumpkin

_________________

Dina Orwell ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Sirene10
Déa Stark
Messages : 1258

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Empty
Message#Sujet: Re: Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina   Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina EmptyJeu 11 Juil - 18:00


Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères.
B

on, bon, bon... L'atmosphère était si glaciale qu'un glaçon ne réussirait sans doute pas à fondre s'il lui venait l'idée saugrenue d'en placer un entre elles... Normal... Mais ça mettait Dea sacrément mal à l'aise, alors même qu'il lui en fallait généralement beaucoup plus pour ne pas se sentir à sa place. En règle générale, s'imposer ne lui causait aucun souci... et si ça déplaisait aux autres, c'était la même... Mais là... Son interlocutrice ne lui facilitait vraiment pas la tâche. Si elle se contentait à chaque fois de lui adresser des réponses laconiques, elles n'iraient pas très loin.

Bon... en même temps, elle avait de très bonnes raisons de réagir comme ça, de se montrer aussi froide, de se montrer aussi distante. Déa avait été la maîtresse de son mari, et elle n'avait pas spécialement cherché à se montrer discrète ce sujet (tout comme elle n'avait pas forcément envisagé d'avoir des scrupules non plus)... La dernière chose qu'elle devait vouloir, c'était faire amie-amie avec elle. Mais la conversation était engagée, et Dea se disait que ça pouvait être l'occasion de passer à autre chose. Elle retint donc un soupir et accepta que son interlocutrice ne lui en dirait pas plus, et de son côté, elle chercha des choses à dire.

Et il y en avait, forcément. A commencer par ses pouvoirs qui déraillaient. Mais elle n'était pas sûre de vouloir aborder le risque avec son interlocutrice. Ca comportait le risque de s'engager sur un terrain déplaisant... Autant garder ça pour plus tard, quand il s'agirait de combler un blanc ou un autre. Ce qui avait de fortes chances de se produire, c'est certain.

-Eh bien... Peut-être que tu en as entendu parler, je vais me marier.


S'il y avait un grand événement dans sa vie, c'était celui-là. Alors autant choisir d'évoquer celui-ci. Et puis, elle se disait que mettre en avant le fait qu'elle s'était rangée n'était pas un mal. De cette façon, elle lui garantissait qu'elle n'était plus une menace pour son mari (quand bien même Dina la prenait peut-être pour une future épouse infidèle, ce n'était pas à exclure)... ça n'effaçait rien de tout ce qu'elle avait fait par le passé, ça ne changeait rien à ses erreurs mais... au moins elle en tirait enseignement.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Sirene10
Dina Orwell
Messages : 110

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Empty
Message#Sujet: Re: Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina   Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina EmptyDim 18 Aoû - 15:42

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères.
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Dina ne faisait pas beaucoup d’efforts pour que les choses soient moins tendues entre elles, c’est vrai. Mais elle n’estimait pas devoir en faire. Elle n’avait rien à se reprocher après tout, elle était la femme trompée dans cette histoire. Déa n’était peut-être plus la maitresse de Baptiste, ou alors c’était encore le cas elle n’en savait rien, mais il ne suffisait que d’une seule fois dans tous les cas. Déa avait eu une relation avec lui, en sachant pertinemment qu’il était marié, et cela ne l’avait pas dérangée. Sirène ou non, cela ne changeait rien à l’affaire. Mais quoiqu’il en soit, elle ne pouvait pas passer au-dessus de cela.

Certes, étant donné qu’elles discutaient, si on pouvait vraiment appeler cela une discussion, Dina pourrait se montrer un peu plus ouverte, mais elle n’y arrivait pas. Elle avait un blocage, même par hypocrisie elle ne pouvait pas, parce qu’elles savaient toutes les deux ce qu’il en était. Déa savait que Dina était au courant, alors évidemment, cela rendait les choses plus compliquées. Mais bon, il y avait peut-être une chance d’amélioration, rien n’était figé, même si Dina savait qu’elle ne pourrait jamais apprécier Déa, c’était beaucoup trop lui en demander. Et ce qui était malheureux, c’est qu’elle appréciait au contraire beaucoup Leopold, son compagnon, et qu’elle ne savait pas ce qu’ils faisaient ensemble.

Enfin, quoiqu’il en soit, Dina était mal placée pour juger la relation des autres. Etant donné que son couple, et son mariage était un véritable gâchis, elle ne devait pas juger les autres. Elle ne savait pas comment faire pour arranger les choses avec Baptiste. Elle ne savait pas si c’était arrangeable. Ce qu’elle savait en revanche, c’est qu’elle devait être la seule à s’en soucier, Baptiste était probablement très heureux ainsi, et n’avait pas envie que les choses changent, mais Dina le supportait de moins en moins de son côté.

-Eh bien... Peut-être que tu en as entendu parler, je vais me marier.

Oui, elle avait appris. Et elle ne savait pas quoi lui dire. Généralement on présentait ses vœux de bonheur, des félicitations. Mais comment féliciter quelqu’un quand on ne le pensait pas ? Ce serait exagéré de dire que Déa avait détruit son mariage, peut-être y avait-elle contribué mais elle n’était pas entièrement responsable, mais Dina avait du mal à concevoir qu’elle allait se marier et être heureuse alors qu’elle avait couché avec un homme marié tout en se moquant éperdument qu’il était marié et que sa femme puisse le savoir. Mais bon…

« Oui, je l’ai appris. Félicitations, j’espère que vous serez heureux ensemble tous les deux. »

black pumpkin

_________________

Dina Orwell ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Sirene10
Déa Stark
Messages : 1258

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Empty
Message#Sujet: Re: Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina   Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina EmptyLun 19 Aoû - 13:39


Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères.
D

ina était au courant, donc... Bon, en même temps, ça n'avait rien d'étonnant. Le village n'était pas si grand, et il était assez étonnant de constater que tout un chacun gardait pour soi tant de secrets quand tout avait l'air de se savoir. En même temps, en ce qui concernait son ftur mariage avec Léo, ce n'est pas comme si Déa s'en était cachée. Non, c'était même tout l'inverse. Elle avait été bien trop heureuse de cette nouvelle pour ne pas vouloir la crier sous tous les toits. Après, il y avait des personnes à qui elle avait eu pls envie de le partager que d'autres, c'est un fait.

En l'occurrence, elle se doutait que Dina serait la dernière à sauter au plafond à l'idée qu'elle se marie. Bon, ça voulait peut-être dire qu'elle arrêterait de coucher avec son mari (ce qui était le cas depuis un bon moment mais ne changeait tout de même rien au fait qu'elle ne s'était pas privée à l'époque, et sans aucune forme de scrupules, au passage)... mais d'un autre côté, Déa pouvait bien admettre que si elle avait été celle qui faisait face à la maîtresse de son époux, elle lui aurait souhaité tous le malheur du monde... Et elle ne s'en serait pas cachée un seul instant, en revanche. Elle lui aurait dit directement ce qu'elle pensait. Et quelque part, elle voudrait que Dina le fasse aussi. Pas qu'elle ait forcément envie de se manger une salve de réflexions dans la tronche, mais cela leur permettrait peut-être de mettre les choses à plat, et ça leur ferait éventuellement du bien. A Dina parce qu'elle aurait eu le mérite de se défouler, Déa parce qu'elle n'aimait pas les faux semblants... Quoi qu'elle les entretenait aussi car elle se gardait bien d'évoquer les sujets qui fâchent.

-Oh, on l'est déjà,
répondit Déa avec un grand sourire. J'ai fait... pas mal de conneries dans ma vie. Et évidemment, Dina avait été victime, indirectement, de l'une de ces conneries. Mais avec Léo, je suis sûr de ce que je fait et de ce que je veux, de ce qu'il me faut pour être heureuse.

Elle ne savait même pas pourquoi elle disait ça. Peut-être pour faire comprendre à Dina qu'elle n'était définitivement plus une "menace" pour elle. Même si ça ne changeait rien au fait qu'elle en était une.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Empty
Message#Sujet: Re: Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina   Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Il vaut mieux être cocu qu'aveugle. Au moins, on voit les confrères | Déa & Dina
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a des chats qu'il vaut mieux ne pas fouetter [PV]
» Il vaut mieux éviter de tirer la queue d'un chat ! Et celle d'un tigre ?
» Le moment donné par le hasard vaut mieux que le moment choisi. [Judith & Ciáran]
» lili - l'imperfection est beauté, la folie est génie et il vaut mieux être totalement ridicule que totalement ennuyeux
» Nuage Marin || « La solitude vaut mieux que la mauvaise compagnie. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Day More :: Reste du monde :: Lac-